blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

mamontagne

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Description de mes randonnées

Blog dans la catégorie :
Sport

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

mamontagne

DUC WEEK END HAUT VAR 6/7 septembre 2014

Le 10/09/2014

ls joyeux randonneurs du DUC le col de la boucharde le lac des garrets lac de la petite cayolle vu du col homonyme les amis et le lac d'allos

ls joyeux randonneurs du DUC
ls joyeux randonneurs du DUC 
Carte = IGN 3540 ET  haute vallée du var
Niveau = peu difficile
Dénivelé jour 1 = 739m pour le col   839m pour la tête de la boucharde
Dénivelé jour 2 = 500 mètres


Premier week end dans le haut var avec les amis du DUC pour la reprise des randonnées pédestres

JOUR 1

Petit groupe de 7 personnes au départ du parking des cabanes de sanguignière. Roby nous fait le plaisir d'être des nôtres. La bonne humeur est déjà au rendez vous. La présence de Charles explique peut être cela..

Les cabanes dépassées (2050m) nous prenons la direction du col de la boucharde. Très joli sentier bien tracé et très agréable pour les pieds. Beaucoup de verdure et encore beaucoup de belles fleurs pour la saison

La montée est très régulière mais jamais difficile. Le dénivelé ne se fait jamais sentir. La randonnée idéale pour ceux qui reprennent la marche après un été de farniente

Le ciel bien bleu au départ et le soleil bien présent font place à de gros nuages peu sympathiques. Nous arrivons très facilement au col de la boucharde (2539m) et saluons Roby pour sa persévérance. Respect Mr PELLEGRIN !!

Il est temps de déjeuner. Le soleil joue avec les nuages et nous devons nous couvrir. Après une courte sieste pour certains je propose de monter à la tête de la boucharde ce qui nous ouvrira le panorama

Courte mais raide montée toujours un peu difficile après le déjeuner. Au sommet (2639m) les sommets du haut var et de la proche ubaye se découvrent. Après un tour complet du panorama nous reprenons le chemin du retour

Randonnée très sympathique sans aucune difficulté se déroulant sur un terrain très reposant. La soirée au refuge fût des plus délicieuses. Alex en cuisine aidé de Cédric pour l'occasion avait mijoté un super repas auquel nous faisons honneur 

JOUR 2

Après une bonne nuit (pour certains) nous reprenons le minibus en direction du parking du col de la cayolle (2326m). Le soleil est bien présent. La météo s'annonce meilleure que la veille

Nous prenons la direction du col de la petite cayolle. Les marmottes nous accompagnent pour notre grand plaisir

La montée au col est assez soutenue. Du col de la petite cayolle (2639m) le val d'allos se dévoile. A nos pieds le superbe lac de la petite cayolle. Nous laissons la direction lac d'allos et mont pelat pour nous diriger vers le pas du lausson 

Une grande traversée parsemée de chamois nous mène très facilement au lac des garrets (2621m) où nous nous octroyons une pause bien méritée dans l'herbe sous un franc soleil

A l'approche du pas du lausson (2602m) nous croisons davantage de randonneurs. Certains font le même circuit dans le sens inverse, d'autres arrivent du lac d'allos tout proche

Nous nous éloignons un peu du pas pour aller admirer d'en haut le magnifique joyau constitué par le lac d'allos dont l'eau est d'un bleu très profond. Nous nous installons dans l'herbe et sortons du sac le pique nique préparé par l'ami Alex

je m'apercois qu'il y a ajouté deux tablettes de chocolat pour le groupe. Délicate attention. Après la sieste il ne nous reste plus qu'à revenir tranquillement au parking quitté le matin. Ce retour sera agrémenté d'une multitude de fleurs encore bien présentes pour la saison

Encore une bien belle randonnée permettant de parcourir ce joli secteur du haut var et val d'allos. Ce premier week end fût aux dires de tous très réussi. Le mérite vous en revenant

Merci à Martine, Elisabeth, Odile, Joëlle, Michel, Roby et une mention particulière à Charles pour son entrain communicatif et ses bonnes blagues

J'y rajouterai bien évidemment l'accueil sympathique d'Alex, en cuisine, et de Cédric, au service. Merci à tous pour ce court séjour passé en votre agréable compagnie 

Lien vers d'autres photos (à copier Ctrl C et coller Ctrl V dans votre navigateur)


https://plus.google.com/photos/111732461338385826353/albums/6057366414262638225/6057368623044866626?banner=pwa&pid=6057368623044866626&oid=111732461338385826353

 

HAUT VAR 3/4 septembre014

Le 04/09/2014

le refuge de la cantonnière le mont pelat Le lac d'allos et les tours du lac les pointes côte de l'âne le vertigineux fort carra

le refuge de la cantonnière
le refuge de la cantonnière 
Carte = IGN 3639 OT  haute tinée 1 + IGN 3540 ET  haute vallée du var
Niveau = difficile
Dénivelé jour1 = 1300 mètres
Dénivelé jour 2 = 1150 mètres
Matériel = très bonnes chaussures + bâtons


Afin de préparer le week end prochain avec mes amis du DUC je rends visite à l'ami Alex, le sympathique et talentueux gérant du refuge de la cantonnière, à estenc

JOUR 1

Je démarre du parking du col de la cayolle (2326m). L'objectif du jour sera le mont pelat en circuit. Je prend la direction du col de la petite cayolle. Le bon sentier m'emmène régulièrement au col accompagné par une multitude de marmottes

Au col de la petite cayolle (2639m) la vue se découvre sur les sommets du val d'allos tout proche. Beaucoup de monde au col dont certains avec "l'indispensable" téléphone à l'oreille. Je ne m'attarde pas. Je descend assez bas en passant devant le superbe lac de la petite cayolle

A la côte 2300 mètres je me dirige vers le pelat. Le sentier s'insinue dans la barre et remonte pour pénétrer dans la vaste combe sud. Cette partie est très verte. Quelques chamois se reposent et les marmottes crient pour donner l'alerte

Cette verdure dépassée je remonte la partie lunaire de l'itinéraire. C'est le domaine du caillou et du rocher. De longues traversées m'emmènent au pied du ressaut rocheux terminal haut d'une centaine de mètres

La sente serpente intelligemment dans ce ressaut et j'arrive rapidement au sommet du pelat (3050m). L'étroit sommet est bondé et les téléphones chauffent. Je ne quitte pas le sommet je le fuis

A la côte 2600 mètres je prend la direction du lac du trou de l'aigle (2672m). En cette période il est presque à sec. C'est l'heure du déjeuner qui sera rapide tant la météo est médiocre et assez fraîche

Je repars en direction du pas de la grande barre dont les derniers cent mètres sont très raides. Du pas (2782m) se dévoilent le cirque et le vallon de la grande cayolle.Je visualise la voie normale du cimet (3020m) l'autre "3000" emblématique du coin 

La descente du pas de la grande barre versant grande cayolle est très délicate sur une centaine de mètres. Arrivé en bas je récupère un bon sentier qui m'emmène par une longue traversée sur le GR 56 qui descend au pont de la grande cayolle

Après une petite bergerie je traverse le torrent et remonte au col de la cayolle par un très sympathique sentier au dénivelé très modéré. La boucle est bouclée

Très belle randonnée sportive permettant de superbes vue sur ce secteur du haut var seulement ternie par l'affluence au sommet et la météo assez décevante

JOUR 2

Aprés une très bonne soirée passée au refuge en compagnie de seulement six randonneurs je quitte le parking des cabanes de sanguignière (1982m). Mon objectif: les pointes côte de l'âne remarquables belvédères peu parcourus donc synonyme de tranquillité ce qui me changera de la journée précédente

Je dépasse les cabanes de sanguignière, traverse le torrent et prend la direction du circuit de la roche trouée.Je remonte le beau vallon boisé et verdoyant. Puis le rocher remplace la verdure

Le sentier est remarquablement pavé. A un cairn je tourne à gauche pour accéder à la combe qui par de longues traversées m'emmène sur la crête.La pointe du trou de l'âne (2874m) et les pointes côte de l'âne m'apparaissent

Le versant nord est vertigineux. Je me dirige vers la pointe la plus basse (2903m).Une sente me mène aisement au pied du ressaut rocheux d'une dizaine de mètres nécessitant l'usage des mains. Le panorama est impressionnant mais le sommet est très exigu

Je redescend à un petit col et entreprend la raide montée à la pointe la plus haute (2916m). La sente s'insinue astucieusement dans le bastion rocheux pratiquement sous le sommet où l'usage des mains est encore nécessaire pour les dix derniers mètres

Le vide du versant nord est impressionnant. Le sommet plat est assez spacieux pour que je m'accorde une pause déjeuner. Le soleil est encore aux abonnés absents Retour par le même itinéraire

Jolie petite randonnée au dénivelé raisonnable. L'ascension des pointes n'est en rien obligatoire. L'arrivée sur la crête suffira à votre plaisir

Superbe court séjour passé dans ce coin du haut var que j'affectionne particulièrement tant en été qu'en hiver. S'y ajoute l'excellent accueil de l'ami Alex, qui après l'ami Gilles, a su insuffler à cette belle bâtisse convivialité et plaisir de la table. Un très bon camp de base pour vos prochaines randonnées

Site internet du refuge de la cantonnière:  refuge-cantonniere.fr


Lien pour d'autres photos (à copier Ctrl C et coller Ctrl V dans votre navigateur)


https://plus.google.com/photos/111732461338385826353/albums/6055276424625486625?banner=pwa

 

LE MOUNIER PAR L'ARETE EST 28/08/2014

Le 29/08/2014

parking du col de l'espaul les portes de longon la longue crête est le ressaut rocheux terminal et la croix du sommet le mounier vu de la voie normale

parking du col de l'espaul
parking du col de l'espaul 
Carte =  IGN 3641 ET  moyenne tinée
Dénivelé = environ 1700 mètres
Niveau = très sportif
Matériel = très bonnes chaussures, bâtons et beaucoup de liquide


Je profite d'un court séjour à valberg pour m'attaquer à un gros morceau: l'intégrale de l'arête est menant du col de la valette au sommet du mounier

Départ 7 heures du parking du col de l'espaul (1750m). La météo est prévue excellente, une belle mais longue journée s'annonce

Je prend la direction du col des moulines en laissant à gauche, au niveau du hameau de la colle, le chemin de la voie normale du mounier

A l'approche d'une petite bergerie il me faut "parlementer" avec quatre patous pour pouvoir continuer mon chemin. Je rencontre le sympathique berger qui m'énumère toutes les contraintes de son difficile métier

Je poursuis jusqu'au col des moulines (1981m) et descend par le GR5  jusqu'au dessus du petit hameau de vignols (1620m), magnifiquement restauré. De là je me dirige vers les portes de longon (1941m) qui m'ouvriront peut être celles du paradis

Les superbes pâturages de longon s'offrent à moi. L'endroit est très reposant mais je ne peux hélas m'y attarder. La route est encore très longue. Je quitte le GR5, descendant sur le refuge de longon et le village de roure, pour continuer vers le col de la valette niché au pied du mont gravières

Encore une fois une meute de six patous m'obligent à un large détour. J'arrive au col de la valette, passage ancestral entre tinée, cians et val d'entraunes

De là démarre la très longue arête est qui doit m'emmener, je l'espère, jusqu'au mounier dont le sommet défendu par de hautes barres se profile au loin

Le cheminement en crête est aisé mais l'ascension de chaque cime demande beaucoup d'effort. A 14 heures je franchis les têtes de sadour et d'alp et décide de m'octroyer une courte pause déjeuner. Le ciel se charge de gros nuages et le sommet du mounier se drape de légères nuées

La montée à la tête de varélios est rude. Je passe aisément la baisse du petit valet et viens buter sur l'impressionnant ressaut est haut d'une centaine de mètres

Je descend en traversée sur la gauche une raide pente à la recherche d'une faiblesse dans la barre. Cette descente est assez délicate sur un terrain caillouteux et instable. Un couloir rocheux se présente à moi. Ca sera le bon

Le terrain très friable au départ laisse place à des petits ressauts rocheux qui nécessitent l'emploi des mains. Le randonneur redevient montagnard

Au bout de 150 mètres je débouche sur le haut du vallon menant de nouveau à l'arête est. La remontée est pénible. Les efforts consentis commencent à se faire sentir. Mais le sommet est proche

Je poursuis sur la crête qui n'en finit pas de se raidir jusqu'à buter sur le ressaut rocheux sommital d'une hauteur de 200 mètres. La croix du sommet m'apparait. Encore quelques efforts

Je range les bâtons sur le sac et gravit le ressaut en contournant lorsque c'est possible les principales difficultés. Les nuées s'épaississent et j'arrive au sommet (2817m) dans un léger brouillard

Le temps de remplir le cahier entreposé au pied de la croix je repars pour entamer la descente de 1100 mètres de dénivelé de la voie normale

A l'approche du hameau de la colle le soleil refait son apparition. A 19h 15 je rejoins le parking du col de l'espaul 12 heures après l'avoir quitté

Encore une bien belle bambée qui m'a permis de découvrir une très longue mais esthétique arête menant au seigneur des lieux dont je ne me lasse jamais de rendre visite. Mounier à bientôt...

Lien vers d'autres photos (A copier Ctrl C et coller Ctrl V dans votre navigateur)

 
https://plus.google.com/photos/111732461338385826353/albums/6052995749766260689?banner=pwa

 

TRAVERSEE CHEVAL BLANC / BUET 18/8/2014

Le 24/08/2014

le cheval blanc julien et le lointain buet le mont blanc au fond le sommet du buet bouquetin

le cheval blanc
le cheval blanc 
Carte = IGN 3630 OT  chamonix massif du mont blanc
Niveau = très sportif
Dénivelé = 2400 mètres
Distance = 25kms


Je profite de mon séjour à chamonix et d'une rare journée de beau temps pour projeter avec mon fils julien la traversée reliant le sommet du cheval blanc et celui du buet

Départ à 7h 30 du parking du buet (1360m). Nous passons devant la cascade de bérard et continuons dans le vallon homonyme

Au plan des bois nous traversons le torrent de bérard en direction du très sauvage vallon de tré les eaux. La montée est soutenue dans un frais couvert forestier

Nous butons ensuite sur un ressaut rocheux d'une centaine de mètres qu'il faut remonter à l'aide de chaînes, mains courantes et marches en fer. Plus physique que dangereux

Au dessus un joli pré herbeux incite à une petite pause. Le vent se lève et nous rajoutons une protection vestimentaire. Je supporte le pantalon. Nous reprenons la progression dans le vallon en alternant courtes descentes et rudes montées

Les fleurs sont omniprésentes malgré la saison. C'est fabuleux. De grosses montagnes nous dominent et nous commençons à apercevoir l'objectif du jour: le mont buet et la longue arête menant au sommet du cheval blanc. Mais nous en sommes loin

Nous montons toujours, le vallon change d'orientation pour remonter en direction du col des corbeaux. La pente déjà raide se redresse encore

Nous arrivons au col des corbeaux (2602m). Nous avons déjà plus de 1300 mètres de dénivelé au compteur. Nous laissons à droite le col de la terrasse et descendons très bas sous la tête des corbeaux pour rejoindre le col vieux (2572m)

Une petite pause pour nous restaurer, nous hydrater, soigner une ampoule naissante et nous attaquons la rude montée du cheval blanc

Le sentier bien tracé au début traverse dans sa deuxième partie des zones de strates très fragiles. La montée est soutenue et le vide se creuse

Sous le sommet une traversée exposée est protégée par une chaîne bienvenue. Ensuite c'est l'arrivée au sommet nord est (2871m) à 13 heures

La vue panoramique est splendide. Les sommets du valais suisse se dévoilent (grands combin, dent blanche, dent d'hérens, cervin...). Le massif du mont blanc s'étale devant nos yeux. Du glacier du tour au mont blanc ce n'est qu'une succession de pointes, sommets et glaciers étincelants

Nous sommes des enfants devant leurs cadeaux de noël. Nous sommes au début de la traversée projetée. Nous continuons jusqu'au col du génévrier (2691m) pour descendre au lac du plan du buet (2543m). Il est 14 heures

Après un rapide déjeuner (grelots et tome de vache) nous attaquons la rude montée au col (non nommé sur la carte) donnant accès à la crête de la montagne des eves.

Cette descente et montée peut être évitée par la traversée de la pointe du génévrier (2870m). Compte tenu de l'enneigement présent nous n'avons pas retenu cette option

En poursuivant sur la crête nous butons sur un imposant ressaut de 200 mètres qui nous semble insurmontable. En s'approchant nous devinons le cheminement indiqué par de longues chaînes. La remontée de ce ressaut est physique. Le vide omniprésent de chaque côté demande une grande vigilance

Nous débouchons à l'antécime (2808m) du buet qui est encore loin. Le vent froid souffle fort m'obligeant à sortir le bonnet et les gants. La neige remplace le caillou. C'est superbe on se croirait au printemps

A 16h 15 nous atteignons le sommet du buet (3090m). La montre gps indique 2400 mètres de dénivelé positif. Ma joie est intense. Ce vieux projet vient de se réaliser. Après une accolade à julo et quelques photos nous entamons la longue descente de 1800 mètres de dénivelé

Dans la descente nous croisons plusieurs bouquetins aux longues cornes. Nous passons devant le refuge de la pierre à bérard (1924m). Le désir d'une bonne bière s'éclipse devant la descente du long vallon de bérard. A 19h 30 nous retrouvons enfin la voiture. 12 heures intenses tant physiques qu'émotionnelles viennent de s'écouler

Ce magnifique circuit ne s'adresse bien évidemment qu'à des randonneurs montagnards endurants maitrisant l'orientation et la lecture de cartes. A ce prix une rando sportive très variée et technique vous sera acquise

Un grand merci à julien de m'avoir accompagné et permis ce superbe voyage en altitude. Merci également à dame nature de nous avoir offert tous ces trésors

Lien vers d'autres photos: A copier (Ctrl C) et coller (Ctrl V) dans votre navigateur


https://plus.google.com/photos/111732461338385826353/albums/6051198006447065985?banner=pwa

 





 

 

DUC PROGRAMME SECTION RANDO AUTOMNE 2014

Le 24/08/2014

Les inscriptions se feront par téléphone ou courriel auprès de Jo ou d’Alain du lundi au jeudi jusqu’à 14 heures   (Pas d’inscription à  plusieurs sorties)
La mention Alain ou Jo précise le responsable de la sortie et auprès duquel s’inscrire
 

6/7 septembre :         WEEK END EN HAUT VAR     Alain        
                        Jour 1 : La tête de la boucharde      dénivelé = 800m        peu difficile
                        Jour 2 : le circuit des cols                 dénivelé = 500m        peu difficile

Samedi 20 septembre :         LE CIRCUIT DE STE EUROSIE         dén = 800m    Jo 

Samedi 27 septembre :         LE CIRCUIT DE FENESTRE par la madone de fenestre      dén = 660m   Jo
 

Samedi 11 octobre : =           LA MADONE D’UTELLE         dén = 650m     Jo

Dimanche 12 octobre :         INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE au parc de vaugrenier            Alain

Dimanche 19 octobre : =      LES LACS DU LAUSFER           dén = 520m    peu difficile            Alain

Samedi 25 octobre :              LE BREC D’UTELLE      dén = 810m    Jo

Dimanche 26 octobre :         INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE au parc de vaugrenier            Alain
 

Dimanche 9 novembre :       LE SOMMET DE THIEY           dén = 680m    assez difficile            Alain

Samedi 15 novembre :          LES GORGES DE L’ESTERON              dén = 640m    Jo

Samedi 22 novembre :          LE REPAS DES RANDONNEURS         lieu à définir  Jo 

Dimanche 23 novembre :     INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE au parc de la valmasque      Alain
 
 
Dimanche 7 décembre :        INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE au parc de vaugrenier            Alain

Dimanche 14 décembre :      LES GRES D’ANNOT   dén = 350m    peu difficile    Alain

Dimanche 28 décembre :      INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE au parc de la valmasque      Alain
 
 
Horaire de départ des randonnées pédestres = 7h 30 du CADAM sauf celle du samedi 20 septembre(7h)
Horaire de départ des séances de marche nordique = 9h du CADAM
 
Les déplacements se font en minibus. Un deuxième minibus est mis à disposition si présence d’un second conducteur
 
Frais de déplacement des randonnées pédestres = 8 euros à régler à l’accompagnateur le jour de la sortie
Frais de déplacement des séances de marche nordique = 3 euros à régler à Alain le jour de la séance
 
Nous nous tenons à votre disposition, Jo et moi-même, pour toutes informations concernant ce programme et vous attendons nombreu(x)(ses)